Au programme aujourd’hui, toujours une nouveauté musicale mais nous allons cependant parler d’un album posthume.

En effet, Clément Di Fiore dit Népal décédé récemment a eu le temps d’achever un album, son tout premier « officiel » en réalité.
Album que son entourage proche à décider de sortir en respectant toutes ses volontés ; que ce soit en termes de singles, de clips et de plan de communication global.

Ainsi, « Adios Bahamas » album posthume de Népal est sorti ce 10 janvier sous le label Triple 4 Gear et est disponible partout.

Népal est un rappeur originaire de Paris, qui en était fier et le revendique généralement souvent dans ces textes, lui, comme tous les membres de la 75ème session, son crew.

Il a composé une grande majorité des instrumentales de son album, tout en s’entourant tout de même, ce qui se ressent lorsque l’on connaît un peu le personnage.

Un message de paix, des schémas de rimes techniques et improbables placés sur de magnifiques mélodies divers et variées.
Voilà comment on pourrait résumer cet album voir même cet artiste.
Hors du temps, mystérieux puisqu’il n’à jamais dévoilé son visage au grand public, un personnage devenu fascinant avec cet album posthume qui sonne comme un ovni dans le rap français d’aujourd’hui.

Je vous invite fortement a découvrir cet album et cet artiste qui était très talentueux.
Déjà un classique pour certains, il n’en reste pas moins un excellent et surprenant projet à l’image de son interprète malheureusement parti trop tôt.

Cliquez sur le lien ci-dessus pour réécouter l’émission si vous souhaitez en savoir plus.

Deux extraits de l’album sont déjà dans la playlist radio évasion : « En face » et « Sundance ».