L’essence du voyage est une association installée à Landerneau mais qui s’intéresse au monde entier, forcément, puisque son objectif est de nous faire réfléchir à notre façon de voyager et d’explorer d’autres contrées.

Le site internet de L’essence du voyage et la page Facebook de L’essence du voyage

Emilie Rossi, fondatrice et animatrice de L'essence du voyage

L’épidémie de covid-19 et plus largement la crise environnementale ont au moins le mérite de nous faire réfléchir à nos habitudes, dans tous les domaines. Les vacances et les voyages sont aussi concernés. Est-il bien raisonnable de prendre un avion pour aller passer juste deux jours ailleurs, souvent dans une grande ville qu’on va visiter vite-fait ? Est-il souhaitable de s’agglutiner dans des lieux sauvages et de menacer des écosystèmes fragiles pour se prendre en selfie parce que d’autres l’ont fait sur les réseaux sociaux et qu’on veut montrer que nous aussi, on y est allé ? Les croisières de masse et les circuits organisés qui offrent à peine un aperçu d’une ville, d’une région voire d’un pays …est-ce si excitant ?

Le voyage, c’est le chemin

L’essence du voyage est une association basée à Landerneau mais qui intervient dans toute la France pour répandre une autre vision du voyage. Pour paraphraser un explorateur qui aimait la lenteur, Robert Louis Stevenson, on peut avancer que l’important dans un voyage n’est pas la destination, mais le chemin qu’on suit pour l’atteindre. Et c’est bien là le point de vue des adhérent.e.s de L’essence du voyage. Une vraie découverte prend son temps. Elle commence dès qu’on quitte son « chez soi ».

Esprit ouvert, bagage léger

Et pour enrichir le voyageur, ce parcours doit être fait les yeux et les oreilles bien ouverts, l’esprit réceptif aux personnes rencontrées, aux expériences vécues, aux milieux traversés. Pour mieux recevoir, l’idéal est de se charger le moins possible, y compris au sens propre ; d’où l’intérêt des ateliers pour composer un sac à dos de voyage minimaliste et zéro déchet.

L’association propose soit des conférences, des ateliers, des balades ou activités ludiques sur l’art de voyager autrement, de l’idée au projet, car pour être à l’image de celle ou celui qui la vit, une exploration doit avoir été organisée en autonomie…Autre thématique chère à l’association : les mobilités douces (notamment le vélo). Mais on pourra aussi s’initier à l’art du bivouac ou encore fabriquer un joli carnet de voyage, outil essentiel quand on est réellement impliqué dans son expérience… L’association propose également des formations pour les professionnels.

On peut adhérer à l’association ou simplement la soutenir sur HelloAsso