Pour recruter des jeunes de 18 à 30 ans, Eau et rivières de Bretagne propose des actions de terrain animées par d’autres jeunes, volontaires en service civique. Ainsi Clémentine Ely et Célestine Morisseau nous racontent leurs parcours, motivations et missions.

Le site internet d’Eau et rivières de Bretagne

La page Facebook d’Eau et rivières de Bretagne

Chaque année, Eau & Rivières de Bretagne propose des missions de service civique. Puisqu’elles sont assurées par des jeunes, ces missions sont orientées vers le public des 18/30 ans.

Des chantiers participatifs et des actions concrètes pour sensibiliser les 18/30 ans à l’écologie

Cette année, Clémentine Ely est chargée de la communication et de l’organisation de diverses actions à destination de ce public tandis que Célestine Morisseau s’occupe plus particulièrement de l’opération Incroyables zones humides à Brest. Il s’agit d’organiser chaque premier samedi du mois à 13h30 des chantiers participatifs d’entretien de la prairie humide de Saint-Anne du Portzic, mise à disposition par Brest métropole ; les jeunes pourront aussi s’adonner à l’observation des espèces ou à la fabrication d’abris pour la faune de cette zone humide. D’autres idées pourront voir le jour et seront expérimentées en cours de saison. Il y aura d’autres ateliers à Brest pour les éco-volontaires en fonction des demandes : fabrication de produits ménagers écologiques, de murs végétaux, de nichoirs

Un service civique après des études scientifiques et avant des métiers liés à l’environnement

L’une comme l’autre ont fait des études de sciences en lien avec l’océan : biologie pour l’une et chimie pour l’autre. Le milieu marin et plus largement aquatique sont pour elles sujet d’émerveillement et de préoccupation et le service civique était l’occasion pour elles d’approfondir leur engagement, de manière concrète, en se laissant aussi le temps de réfléchir à la suite.

Ni Clémentine ni Célestine n’était adhérente d’Eau et rivières de Bretagne mais elles aspirent à le devenir après leur mission… Beaucoup de jeunes connaissent les associations de protection de l’environnement mais plutôt de manière lointaine. Les vicissitudes de la vie étudiante, les déménagements qui vont parfois avec font que les plus jeunes ont du mal à s’impliquer à long terme et régulièrement. Célestine s’est un temps tournée vers l’action politique mais elle n’y a pas trouvé son compte : trop de jeux de pouvoir, pas assez d’actions réelles. Celles et ceux qui sont par ailleurs très mobilisés par les questions écologiques se portent parfois sur des actions plus radicales à travers des mouvements comme extinction rébellion mais ce n’est pas le cas des deux jeunes femmes.

Ce que propose une association comme Eau et rivières de Bretagne est une troisième voie : concilier action créative et acquisition de connaissances avec aussi la convivialité des chantiers collectifs, le tout avec souplesse (on participe quand on peut).
Clémentine comme Célestine savent que quoi qu’il arrive elles travailleront dans un domaine lié à l’environnement.

Prochain chantier Incroyable zone humide le 5 novembre 2022 à 13h30 : RDV sur le parking de la plage de Sainte-Anne-du-Portzic ; consultez la page Facebook Volontaire Brest