Le théâtre de l’opprimé est né dans les années 1960, au cœur des favelas du Brésil quand Augusto Boal a vu le public s’impliquer dans les pièces qu’il donnait avec sa troupe. Aujourd’hui, le théâtre-forum reprend cette idée et il peut largement servir la vie associative : pour s’adresser à un public en difficultés, pour dénouer des tensions sociales ou familiales, ou même en cas de conflit interne à l’association.

La chronique de la vie associative est proposée chaque mois dans Lem par l‘Espace associatif de Quimper-Cornouaille

L’espace associatif propose régulièrement des formations pour découvrir le théâtre de l’opprimé et pour enrichir sa vie associative avec le théâtre-forum.