La jeune rappeuse londonienne Kay Young vient de sortir son troisième projet, This Here Feels Good, du rap, mais pas que !

Écouter l’album

Acheter l’album

 

Une artiste complète

La carrière de musicienne de Kay a commencé très tôt, depuis petite, sa mère était choriste et elle voyait son père s’entraîner au chant dans le salon. Au début, elle faisait seulement des shows pour sa famille ou ses amis. Elle s’est mise à apprendre toute seule la batterie, puis s’est initiée aux logiciels de production musicale, en faisant en parallèle du beatbox et de la danse. Puis elle s’est lancée dans des études de technologies musicales. Depuis son plus jeune âge, Kay ne se voyait pas faire autre chose de sa vie que de la musique. Selon elle, il lui a fallu une dizaine d’années pour trouver sa propre musicalité. Sa recette, c’est une base de hip-hop avec des couplets rappés, mélangé avec de la dance ou de la soul pour obtenir un résultat bien à elle.

Reculer pour mieux sauter

Dans sa carrière musicale, Kay a eu une période compliquée. À un moment, elle se dit qu’elle n’a plus rien à raconter, et elle ressent le besoin de s’écarter de la musique, de sortir avec ses amis, et de voyager. Ce qui devait être 6 mois de pause, s’est transformé en deux ans loin de la musique. À son retour, l’industrie a changé, avec l’explosion des réseaux sociaux, et tous les mauvais aspects qu’on leur connaît. Elle commence à douter. Douter de son niveau, et de sa légitimité à continuer la musique. À ce moment-là, elle pense à arrêter et à se trouver une nouvelle passion. Mais les réseaux sociaux ont fini par montrer leurs bons côtés, le pouvoir de fédérer les gens. Remotivée par sa communauté, elle se lance un défi sur Instagram, produire et publier une nouvelle composition chaque jour pendant un mois. Puis arrive un des moments décisifs de sa carrière, pendant son challenge, elle est repérée par Jay Electronica, rappeur signé sur le label Roc Nation, fondé par la légende du rap, Jay-Z. Jay Electronica parle d’elle à Jay-Z, et une semaine après, elle est dans un avion pour LA. Avec du recul, elle considère que cette pause de 2 ans a été sa meilleure décision car elle a découvert qui elle était en tant que personne.

Un EP différent du précédent

Après son deuxième EP, Middle Matters, son objectif était de faire un album, mais elle décide finalement de se laisser du temps, pour se construire un univers et une fanbase solide. Et c’est ainsi qu’est né This Here Feels Good. Middle Matters était un album plutôt personnel, avec This Here Feels Good, le but est plutôt de montrer ce qu’elle sait faire musicalement, et de se vendre. Elle garde tout de même son engagement politique, surtout pour la cause noire. Kay Youg a d’ailleurs participé à la vidéo de BT Sports pour commémorer les un ans de la mort de George Floyd. Le morceau White Teeth est dans la lignée du précédent projet, toujours engagé politiquement, mais en gardant un air d’optimisme.