Quand on se penche vraiment sur les radios associatives, ce qu’elles font et ce qu’elles sont, on mesure à quel point elles sont utiles et différentes des radios commerciales ou publiques. La Corlab, Coordination  des radios locales et associatives de Bretagne vient de publier une étude sur l’utilité sociale des radios A bretonnes. Et ces dernières unissent progressivement leur voix sur le réseau Dab+, la radio numérique terrestre régionale où Radio Boa devrait être lancée en 2023.

Le site internet de la Corlab

L’étude sur l’utilité sociale des radios associatives de Bretagne sur la page Facebook de la Coordination des Radios Locales et Associatives de Bretagne

Réécoutez l'entretien avec Xavier Milliner, coordinateur de la Corlab et Nicolas Milice de radio Boa

La Corlab rassemble 16 radios associatives de Bretagne, de profils très variés, généralistes comme Radio Évasion ou étudiantes comme Radio U, confessionnelles comme RCF ou musicales comme Mutine. Elles sont implantées en milieu urbain comme Radio Balises ou rural comme Plum’FM, certaines sont bretonnantes comme Radio Kerne, Bro Gwened ou Radio Kreiz Breizh… Toutes sont des radios certes, mais aussi des associations et c’est ce qui les distingue notamment des radios d’autres catégories, commerciales ou publiques.

Durant plus de 13 mois, Canal B, Plum’FM, Radio Activ’, Radio Balises, Radio Évasion, RadioKerne Bzh et Radio U ont interrogé leurs bénévoles, leurs auditrices et auditeurs et leurs partenaires (plus de 780 personnes !) sur une simple, mais très utile question : à quoi sert-on ? Le bilan de cette enquête est publié en ce début 2022 et il est riche !

Des voix, des sujets, des tons et des musiques singuliers

Les radios associatives sont bien des médias, qui diffusent des émissions et des programmes de musique, mais leurs contenus eux-mêmes sont « à part ».  Les intervenants, qu’ils soient devant ou derrière les micros sont souvent celles et ceux qu’on n’entend nulle part ailleurs. Beaucoup viennent d’autres associations mais ce sont aussi simplement des personnes présentes sur le territoire de la radio et qui ont une expertise ou une passion à partager. Les sujets traités par les radios associatives relèvent aussi davantage de l’innovation sociale, de la transition écologique, de la culture et des langues régionales… Quant au mode de traitement des sujets, il laisse davantage de place au fond, au recul, est moins connecté à l’actualité que dans les radios commerciales ou publiques. La tonalité y est différente : « Les radios associatives, elles, proposent une actualité positive, en mettant en lumière des projets et des actions porteuses d’espoir » précise le rapport de la Corlab. De même, la programmation musicale que propose les radios associatives relève de choix indépendants et déconnectés des impératifs commerciaux… elle peut donc être très pointue et révélatrice d’artistes !

Au-delà de l’audience : animation du territoire et actions culturelles

Comme elles ne vivent pas de la publicité, les radios associatives – financées par le FSER, Fonds de soutien à l’expression radiophonique attribué par le ministère de la culture – sont moins soumises au « diktat de l’audience » que les radios commerciales. De fait, leur rôle s’étend bien au-delà de la seule production de programmes et d’émissions. En effet, en tant qu’associations, les radios A créent du lien : entre leurs adhérents-bénévoles, entre les différentes associations, institutions locales et personnes qu’elles valorisent sur leurs ondes, et au sein de la population du territoire qui les écoute et s’y reconnait …

En outre, nombreuses sont les radios associatives qui mènent tout au long de l’année des actions culturelles et éducatives : ateliers pédagogiques scolaires ou périscolaires, temps d’expression dans les structures pour personnes âgées ou handicapées, recrutement et formation de bénévoles, de stagiaires, de volontaires en service civique, organisation d’événements culturels, festifs, de débats publics, etc.

Radio Boa, station fédératrice des radios associatives bretonnes, en diffusion numérique terrestre

Jusqu’à présent, la Corlab a surtout été un outil de collaboration interne pour les radios associatives bretonnes qui en sont membres. Elles ont aussi pu mieux se faire entendre des pouvoirs publics en étant unies. Mais prochainement, elles vont enfin faire de la radio ensemble ! En effet, le déploiement de la Radio numérique terrestre (la technologie Dab +) est en cours en France. Ce nouveau mode de diffusion va permettre à davantage de stations d’émettre en numérique, donc avec un son de meilleure qualité. L’Arcom (ex-CSA) a lancé des « appels à fréquence Dab+ » et la Corlab a répondu à celui concernant la Bretagne. Sélectionnée, elle va pouvoir monter une radio commune : Breizh on air / Boa. On y entendra des émissions réalisées par les différentes radios associatives de la Corlab pour leurs propres antennes, mais aussi des programmes spécifiques produits par l’équipe de Boa. La naissance effective de la radio est prévue pour 2023 et en attendant, Boa commencera comme une webradio.