A la pépinière des Trois Rivières comme dans nos jardins, les effets du réchauffement climatique sont de plus en plus visibles. Mathieu Kerdelhué, pépiniériste explique au micro de Radio Évasion comment adapter nos pratiques face à ces changements.

Réécoutez l'interview avec Mathieu Kerdelhué, pépiniériste à la pépinière des Trois Rivières

Une pépinière respectueuse de l’environnement

La pépinière des Trois Rivières du Faou est une pépinière de production d’arbustes, de vivaces, de plants potagers, de rosiers, etc. 80% des végétaux sont produits sur place. Le reste vient de producteurs locaux.

Mathieu Kerdelhué s’y revendique « artisan du végétal » grâce aux nombreuses actions menées : culture raisonnée, serre froide, amendements organiques, ni pesticides ni herbicides, récupération des eaux d’irrigation, arrosage aux gouttes à gouttes, création de bocage et de talus, etc

Les jardins particuliers face à la sécheresse

Cet été a été très chaud et très sec pour nos espaces verts. Pour aider son jardin face à ce changement climatique, Mathieu Kerdelhué conseille le paillage, végétale de préférence, et l’emploi d’amendements organiques. Ces amendements permettent d’améliorer la qualité des sols afin de mieux garder l’eau les éléments minéraux.

Une autre astuce est de planter les arbres au mois de Novembre pour que la plante s’enracine bien et qu’elle n’ait ainsi pas de stress hydrique l’été suivant.